🌾Extrait de Les oiseaux se cachent pour mourir🌾

– Chacun de nous a quelque chose en lui qui ne peut ĂȘtre Ă©touffĂ©, mĂȘme si cela nous fait hurler de douleur au point de vouloir en mourir. Nous sommes ce que nous sommes, c’est tout. Comme la vieille lĂ©gende celte de l’oiseau au poitrail transpercĂ© d’une Ă©pine qui exhale son cƓur dans son chant et meurt. Parce qu’il le faut, parce qu’il y est obligĂ©. Nous pouvons savoir que nous nous trompons avant mĂȘme d’agir, mais cette connaissance n’affecte pas le rĂ©sultat, ni ne le change. Chacun chante son propre petit couplet, convaincu que c’est le chant le plus merveilleux que le monde ait jamais entendu. Ne comprends-tu pas? Nous sĂ©crĂ©tons nos propres Ă©pines, sans jamais nous interrompre pour en Ă©valuer le coĂ»t. Nous ne pouvons qu’endurer la souffrance en nous disant qu’elle en valait largement la peine.

– C’est ce que je ne comprends pas. La souffrance. Pourquoi cette souffrance, Meggie?

– Demande Ă  Dieu, Ralph. Il fait autoritĂ© en matiĂšre de souffrance, n’Est-ce pas? Il nous a fait ce que nous sommes. Il a crĂ©Ă© le monde entier. Donc, il a aussi crĂ©Ă© la souffrance.

Publié par

ninoupassions

Je m'appelle Liliane mon surnom Lili , dans ce blog vous avez un peu de tout , les poĂštes que j'aime, des poĂšmes que j'Ă©cris , et je parle de mes animaux , et au fur et a mesure je parlerais de pleins de choses ... N'hĂ©sitez pas a commenter .. J'adore partager ...đŸŒčđŸŒčđŸŒč

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s